Le GMEM

Le GMEM — Centre national de création musicale, fondé en 1972 à Marseille par un collectif de compositeurs dont Georges Boeuf, Michel Redolfi et Marcel Frémiot, est labellisé Centre National de Création Musicale en 1997. Ses missions sont définies dans un cahier des charges du Ministère de la Culture et de la Communication et reposent sur la production de la création musicale, la diffusion, la transmission et la recherche.


Dirigé depuis 2011 par Christian Sebille, le GMEM accompagne des équipes artistiques, notamment lors de résidences, produit des spectacles dans le domaine de la création musicale, conduit de nombreuses actions pédagogiques, d’enseignement, de formation. Il partage toutes ces activités lors de présentations régulières aux publics (concerts, installations, rencontres, sorties de résidences…).

Les festivals ‘‘Les Musiques’’ (33 éditions) et ‘‘Reevox’’ (6 éditions) ont été des moments privilégiés pour ces échanges. « Propagations » 1re édition, prend la suite du 6 au 20 mai 2021.
La recherche est transversale et croise les champs artistiques et le développement technologique et numérique.


Le GMEM se préoccupe de répondre à un large éventail esthétique, allant des musiques mixtes, électroacoustiques, électroniques, instrumentales et vocales, qu’elles soient écrites ou improvisées. Le centre développe des projets pluridisciplinaires liés aux arts numériques, plastiques et visuels, à la danse et au théâtre. Le GMEM est soucieux d’exister au niveau local par un engagement quotidien. Néanmoins, il rayonne en France et à l’étranger grâce à la qualité de ses productions et l’ambition de ses projets artistiques.


Depuis 2016, l’équipe du Grim et Jean-Marc Montera, artiste associé, ont rejoint le gmem dans un processus de fusion. Devenant le Drim (Département Recherche Improvisation Musique), il apporte une ouverture aux musiques expérimentales et improvisées au travers de sa longue expérience dans ces esthétiques.


En 2017, le GMEM s’installe à la Friche la Belle de Mai et intègre de nouveaux locaux d’exception, conçus par l’architecte Matthieu Poitevin (Caractère Spécial). Le Module, au sein de la Société Coopérative d’Intérêt Collectif dirigée par Alban Corbier Labasse, ouvre de nouvelles perspectives d’évolution.


Dédié à la création musicale, le GMEM est un outil de production musicale préoccupé par l’innovation artistique, les enjeux sociétaux et le partage avec les publics.

Le pôle Transmission

En plus de ses missions fondamentales liées à la production et la diffusion de la création musicale contemporaine, le gmem, Centre National de Création Musicale, s’engage à transmettre et partager ses connaissances et compétences auprès de tous les publics, au sein des secteurs de l’éducation, du social, de la santé, du privé et de l’associatif.


Chacun des projets accueillis devient une occasion de réfléchir à de nouvelles formes de transmission et d’outils pédagogiques pour initier les différents publics aux musiques de création : musiques contemporaines, musiques improvisées, musiques électroacoustiques, art sonore…

Contact

Arnaud Julien – Chargé du Pôle Transmission

arnaud.julien@gmem.org – 04 96 20 60 18

gmem.org

Les projets de territoire

Sans Nom Dit

Sans Nom Dit est un projet de création collective rassemblant des artistes professionnels et des participants amateurs issus du territoire marseillais. Il a été co-construit avec différents partenaires des champs de l’éducation, du social, de la santé et de la formation professionnelle, et a pris la forme d’ateliers de pratique artistique en chant, création sonore, écriture et réalisation de films d’animation débutés en novembre 2014. Un spectacle rassemblant l’ensemble des participants a été présenté le 17 mai 2016 à la Friche La Belle de Mai, dans le cadre du Festival « Les Musiques ».


Plus d’infos

Les pupitres de la Cayolle

Les Pupitres de la Cayolle
est un projet de création d’un orchestre inédit et original, regroupant les habitants du quartier de La Cayolle à Marseille, qui s’est déroulé de novembre 2017 à mai 2019. Ce projet a permis de regrouper au sein de ce quartier, les musiciens les plus divers possible, tant par leurs âges que par leur pratique, autour d’une création musicale originale.
Chacun des groupes de musiciens ou chanteurs appelés, comme dans un orchestre classique «pupitre», ont pu durant deux années, travailler ensemble via des ateliers de pratiques ou des stages afin de trouver leur propre identité sonore à apporter à l’ensemble. Cette action a mobilisé de nombreux acteurs présents sur le quartier de la Cayolle (École des Calanques de Sormiou, Collège Roy d’Espagne…) autour de la création d’un conte musical présenté en public lors du festival Les Musiques 2019.

Plus d’infos